3 Fiv, 2 grumeaux, 1 vie

Just another WordPress.com weblog

Dans la course 11 juillet 2007

Filed under: Uncategorized — Lola @ 7:46

Je ne peux pas penser à mes années collège et lycée sans y associer une vraie copine et un vrai copain. Enfin, ils étaient, et sont toujours d’ailleurs, l’Amie, la vraie, la seule peut-être, et l’Ami, le vrai, le seul peut-être. Bien sûr, au sortir du lycée, nos chemins se sont séparés et mais les liens sont toujours restés. Et après quelques galères sentimentales, chacun de notre côté, nous avons tous les 3, la même année, en moins de 6 mois, trouvé notre moitié d’orange. C’était parfait, on continuait à vivre les choses en phase.

Et un jour, l’Ami s’est marié. Et il m’a fait l’immense cadeau de me choisir pour être à ses côtés ce jour là, être son témoin devant le maire et devant Dieu. En plus, il a su choisir une femme merveilleuse qui sait le rendre heureux.

Et puis, l’Amie a eu un premier enfant, un superbe garçon. Et pour la première fois je restais béate d’admiration devant ce bébé (qui pourtant était affreux). Mon amie avait réussi à faire ça ! et comme c’est mon amie et que je la connais bien, je sais qu’elle n’a pas de supers pouvoirs mystérieux, je sais que son corps fonctionne comme le mien, je sais ce qu’elle fait quand elle se retrouve seule avec son homme le soir venu dans sa chambre… Du coup, ça me paraissait vraiment incroyable qu’elle ait pu faire un bébé, tout fini, parfait. Et par la même occasion, je réalisais que peut-être moi aussi, un jour, je serais capable au mon tour d’un tel miracle.

Cet été, l’Amie va donner naissance à son deuxième enfant. Et l’Ami va devenir papa pour la première fois.

Et moi, je n’ai pas encore eu l’occasion de porter une robe magnifique pour laquelle je vendrais un rein. Et le bébé, il va encore falloir attendre un moment.

Alors pour la première fois, nos chemins s’éloignent un peu plus, nous n’avons plus tout à fait les mêmes préoccupations. Je reste sur la touche à regarder leur famille s’agrandir. Bien sûr, notre mode de vie a aussi ses avantages et surtout une énorme liberté dont nous profitons à fond mais je voudrais vraiment les rattraper très vite…

Publicités
 

One Response to “Dans la course”

  1. […] J’avais une amie. De celle dont pense qu’elle sera toujours là. Celle chez qui on pouvait débarquer à n’importe quelle heure, qui ne posait pas de question si ce n’est de savoir si on préférait un Baileys ou un gin lemon. J’en ai parlé là et là ou ici. […]


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s