3 Fiv, 2 grumeaux, 1 vie

Just another WordPress.com weblog

C’est fini 19 octobre 2007

Filed under: Uncategorized — Lola @ 11:14

Episode fiv 1 terminé. Echec. Il faut tout recommencer.

Pendant plus de 2 mois, toute ma vie s’est organisée en fonction de cette fiv alors la chute en est d’autant plus douloureuse. Je me sens perdue. Vide, terriblement vide. Je regarde avec dégoût mon corps qui affiche encore un kilo de trop, un kilo de plus qu’au début du traitement, un kilo pour rien. Fiv 1 terminée, il va falloir tourner la page mais je ne suis pas prête. Et j’ai très peur, peur de tellement de chose.

Et tout c’est passé comme prévu. Je suis restée stoïque à l’annonce du résultat. Je suis allée à la PMA , j’ai attendu. On m’inscrit directement pour une nouvelle tentative en février. D’accord mais j’aurais aimé voir un médecin pour faire un bilan de cette première tentative. Comprendre ce qui s’est passé, pourquoi cette ponction médiocre suivie d’une hyperstimulation, en parler pour pouvoir envisager plus sereinement la suite. Mais il paraît qu’il faut attendre la mi-décembre pour pouvoir rencontrer un gynécologue. Sauf que même si je retenais mes larmes, je devais avoir l’air bien malheureux car la sage-femme a eu pitié de moi et donc j’ai un rendez-vous avec le chef du service mardi. (Comme quoi, ma mine de chien battu prêt à se jeter sous une roue de vélo aura servi à quelque chose).

Maintenant, il faut attendre. Une fois encore, attendre. Attendre qu’un nouveau cycle commence et là c’est un peu l’inconnu. Est-ce que des règles vont arriver dès demain avec l’arrêt de la progestérone ou alors faudra-t-il attendre encore quelques jours ? Attendre la nouvelle tentative. Attendre un miracle…

Et puis j’ai tellement peur de ne pas être assez forte. J’ai peur de fondre en larme lorsque je croiserai un bébé, peur d’être incapable d’en prendre un dans mes bras sans pleurer. J’ai peur de m’isoler pour ne pas avoir à affronter le regard, pour ne pas avoir à parler de ce que je ressens. Il est facile d’en parler là, à l’abri dans ma chambre, mais en parler vraiment, en face de personne, pour l’instant je ne peux pas (au moins ce blog me permet de me soulager d’une partie du fardeau).

Et puis il va falloir trouver la force de repartir, de reprendre une vie normale. Attendre autre chose de la vie, et c’est là qu’il va falloir que je fasse preuve d’imagination car depuis quelques mois j’étais plutôt monomaniaque (et on voit le résultat aujourd’hui).

Je ne sais pas encore ni comment ni où trouver la force et l’envie de repartir, d’avoir à nouveau envie, mais il faudra bien. Et de toute façon, il faudra bien que pour mon rendez-vous bilan de mardi je sois capable d’en parler tranquillement. Finalement, ce rendez-vous a déjà trouvé sa première utilité : un objectif pour repartir. 4 jours pour remonter la pente ! je n’en aurai pas un de plus alors il va falloir se bouger. Mais je commence demain.

Publicités
 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s