3 Fiv, 2 grumeaux, 1 vie

Just another WordPress.com weblog

Et Dieu dans tout ça 22 janvier 2008

Filed under: Uncategorized — Lola @ 11:57

Pendant longtemps, j’y ai cru. J’ai cru qu’il y avait un Dieu, qu’il était là et serait toujours là. Je dois avouer que ma foi était loin d’être parfaite mais jamais je ne l’avais remis en cause. Mais ça c’était avant, avant la première FIV. Pour la première fois dans ma vie je lui ai demandé quelque chose. Je ne demandais pas un miracle (je reste réaliste), je demandais juste un petit coup de pouce, le petit plus qui ferait que ces deux embryons que je portais puissent devenir des vies. Et même, j’acceptais que son aide se concentre sur une seule vie. Mais il ne m’a pas entendue, ou pas écoutée. Ou il n’est tout simplement pas là parce qu’il n’y a jamais été. Bien sûr, si ma foi était plus grande, plus parfaite, j’accepterais cela sans rien dire, presque je pourrais le remercier de ces épreuves qu’il nous fait traverser. Mais je ne suis pas ainsi. Non moi je lui ai tourné le dos. Et je ne pensais pas que ce soit aussi définitif et pourtant… Je suis retournée dans une église il y a quelques jours (ben oui, ce n’est pas parce que je suis fâchée avec lui que je ne vais pas assister au mariage de ceux qui sont encore ses potes). Et je me suis que quitte à être là, autant en profiter pour discuter avec lui. Mais je n’y arrive plus. Je n’y crois plus. Pendant des années on m’a fait croire, et j’ai bien voulu y croire, qu’il était là pour nous, mais la seule fois où je lui ai demandé de l’aide, même pas il m’a écoutée. Et je trouve cette trahison d’autant plus terrible que je demandais de l’aide pour une bonne cause, juste une vie, une fragile vie. Les médecins avaient fait tout le travail, ne lui restait qu’un petit souffle magique à ajouter. Mais il ne l’a pas fait. J’aurais compris qu’il ne m’indique pas les bons numéros pour le prochain tirage du loto, ou qu’il refuse de m’indiquer la meilleure planque pour cacher un cadavre. Mais comment a-t-il pu refuser d’aider à l’éclosion d’une vie. Je ne peux plus y croire et ça m’attriste car croire en sa présence répondait à bien des questions pour moi. Mais il n’est pas, ou certainement pas tel qu’on me l’a présenté. Et tel qu’il est, et bien je n’ai pas besoin de lui.

A l’annonce de l’infertilité, j’ai perdu l’espoir d’une grossesse spontanée, d’une grossesse comme tout le monde. Et avec l’échec de la FIV, j’ai perdu la foi, le peu de foi que j’avais.

Publicités
 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s