3 Fiv, 2 grumeaux, 1 vie

Just another WordPress.com weblog

Tournicoto tournicoton 24 février 2008

Filed under: Uncategorized — Lola @ 12:05

Hier, nouveau rendez-vous avec mon GFM pour vérifier l’état de mes follicules. Ils se développent, mais jusque là, rien d’exceptionnel. La bonne nouvelle c’est que pour une fois, ils semblent se développer de manière homogène. Alors peut-être que lors de la ponction on pourra espérer un meilleur score. Enfin, pour l’instant ce ne sont que des hypothèses et il faudra déjà confirmer demain que le rythme de croissance de ma colonie de follicules correspond bien à ce qu’on attend d’eux.

La moins bonne nouvelle, c’est que je n’ai plus le droit de faire du sport. Moi qui venait enfin de m’y remettre et qui m’y tenais (10 séances de sport sur les 2 dernières semaines), patatras ! Et tout ça pour quoi ? Pour un risque de torsion des ovaires. Sur le coup, j’ai cru que le GFM était devenu drôle et qu’il faisait de l’humour. Puis devant son air sérieux j’ai pensé que je n’avais pas bien compris (je rappelle que GFM et moi, on ne parle pas la même langue). Mais non, j’avais bien compris : plus de sport ! Et après une rapide recherche sur le net, je tombe sur ça :

« La torsion de l’ovaire survient surtout chez la femme jeune, sur des ovaires kystiques ou tumoraux, ou en période gestationnelle ou lors d’une PMA. L’ovaire augmente de volume et peut se tordre autour de son pédicule qui le relie à l’utérus (composé essentiellement de vaisseaux sanguins, ligaments et nerfs). Les douleurs provoquées par cette torsion ne sont pas spécifiques : douleurs pelviennes, nausées, vomissements. A l’échographie, on observe un ovaire hypertrophié (dont le volume est supérieur à la normale) et un épanchement dans le cul-de-sac de Douglas.  Autre signe échographique de torsion : la présence de nombreux follicules de trop grande taille. Dans de nombreux cas, la détorsion est spontanée après quelques heures et les douleurs s’estompent progressivement. Sinon, la solution est chirurgicale : le chirurgien (gynécologue) pratique sous cœlioscopie la détorsion, et/ou une ponction pour diminuer le volume de l’ovaire. »

Ce qui ne m’a pas rassurée du tout. Fini donc les 5 séances de sport hebdomadaires, fini le vélo (encore que si j’y vais tranquille, je crois que mes ovaires devraient réussir à tenir en place). Et le plus ridicule dans tout ça, c’est que dans quelques jours, une fois que le transfert aura été fait, ce même GFM me conseillera de reprendre une vie normale. Mais c’est quoi une vie normale ?

Publicités
 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s