3 Fiv, 2 grumeaux, 1 vie

Just another WordPress.com weblog

Retour à la maison 3 juillet 2008

Filed under: Uncategorized — Lola @ 12:40

Les vacances, prises en avance pour cause de grumeaux en fabrication (il paraît que ce n’était pas raisonnable de prendre l’avion dans le 6ème mois de grossesse !) sont déjà terminées. Bilan  : tranquilles, toujours à cause des deux mêmes !

Je ne sais pas si c’est dû aux hormones de ces deux là, à mon inconscient qui me travaille et me dit qu’il faudrait peut-être que j’arrête de rejetter ce sport débile dès fois que j’abrite les futurs Raul et Ronaldo, mais M6 a failli me convertir à la religion foot. Attention, je n’ai pas dit que j’avais passé mes soirées scotchée devant mon petit écran à mater 22 grands couillons courir après un ballon. Non, je suis direct passée à la case ‘analyse du match’. Et quel bonheur d’entendre dire que ce match était vraiment pourri, que cet entraineur mérite presque la prison pour avoir laisser ce joueur participer à la séance de tir au but, que les membre de je-ne-sais-plus-quelle-haute-instance-du-foot-français sont tous des alcooliques… Voilà enfin une émission qui sait parler de foot ! J’ai adoré ! Et finalement ce n’était ni inconscient, ni hormonal car la fièvre tiédeur foot est déjà retombée chez moi (après m’être réjouie de la victoire des espagnols car il est un petit coin d’Andalousie dont je suis tombée amoureuse il y a quelques années maintenant).

Rien d’hormonal dans mes lectures de l’été, mais du pratique, rien que du pratique :

–          Le Larousse des prénoms : aucun intérêt, un livre parfaitement inutile ! j’ai bêtement dépensé de l’argent qui aurait pu servir aux études de mes enfants !

–          La côte des prénoms 2003 : oui je sais, ça date un peu mais on me l’a prêté et puis, même si la côte varie, les prénoms eux restent

–          La bible des prénoms : pas mal mais moins bien que le suivant

–          L’officiel des prénoms : s’il devait y en avoir qu’un, ce serait celui-là. (Merci encore à ces amis chers qui ont insisté pour nous le passer alors qu’on pensait être déjà blindé de livres à prénoms).

Et un peu de fantaisie au milieu de tout ça, avec la Valse lente des Tortues, de Katherine Pancol, nettement moins bien que les Yeux jaunes des crocodiles selon moi.

Nous avons également du réaliser une étude de marché approfondie sur les transats afin de choisir celui qui rentrerait dans la valise. Force est de constater qu’il n’est pas prévu d’emporter ces chiliennes version bébé en voyage car seuls deux ou trois modèles peuvent se glisser dans une valise king size.

Enfin, retour à la maison avec déjà une pleine valise de pijamas, bodys, combicourts et autres riquiqui bouts de tissus, de jouets, de draps appartenant au patrimoine familial depuis 4 générations et bien entendu la pousette-tracteur et ses 2 coques, et une liste d’une trentaine de prénoms parmi lesquels nous espérons arriver à négocier un accord diplomatique (car contrairement aux colombiens, je ne dispose d’aucune force armée pour faire fléchir l’homme).

Publicités
 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s