3 Fiv, 2 grumeaux, 1 vie

Just another WordPress.com weblog

Cours de préparation 2 septembre 2008

Filed under: Uncategorized — Lola @ 12:48

Futur parents hyper consciencieux, nous avions décidé de suivre les cours de préparation à la naissance. Oui, ici on parle de naissance plus que d’accouchement. Etant donné que 90% des accouchements se font par césarienne, pas vraiment besoin d’apprendre à pousser, souffler respirer, etc. Consciencieux certes, mais pas fous non plus : nous avons donc attendu un week-end avec un temps bien pourri pour suivre ce cours.

Samedi matin, 9h15 nous arrivons avec un bon quart d’heure de retard. Déjà, on se fait remarquer. La salle est pleine (et moi qui ai téléphoné la veille pour vérifier que la session était bien maintenue !) et chaque couple doit se présenter. Fastoche sauf que tous les autres couples, et même ceux qui auront 3 fois le temps de tout oublier avant d’accoucher, présentent aussi leur bébé avec un prénom. Et après avoir appris que tel couple attendait une petite Stella, que tel autre allait avoir un petit Edouard, il manquait quelque chose à notre présentation. Voilà comment donner une première image de parents indignes d’entrée. Et ce n’était pas terminé.

Le cours en lui-même n’avait pas un grand intérêt si ce n’est celui d’expliquer quelques détails de l’accouchement. Et quels détails :

– rester allongée au moins 6 heures sur le dos, sans un oreiller après l’intervention : rien de plus confortable. Le pire : après ces 6 heures on vient pour la première douche post-césarienne, histoire d’être sûr que 48 heures plus tard on puisse vous renvoyer chez vous.

– Etre à jeun depuis plus de 8 heures pour l’intervention (ça ce n’était pas une surprise) et rester à jeun durant les 6 heures qui suivent l’intervention. Ça va me tuer ça, parce que les perfusions de glucose, ce n’est vraiment pas mon plat préféré !

– Avoir une sonde urinaire et sa poche à pipi tout le temps où on reste allongé sur la planche de fakir. Ça, ça n’aurait pas dû être une surprise sauf que je n’avais pas réalisé que la péridurale endormait aussi la vessie et tous les muscles qui évitent de terribles accidents au quotidien. Bonjour le démarrage glamour de la vie de mère.

– Une hospitalisation de 48 heures maxi pour une césarienne, 48 heures, qui en fait ne seront que 42 si on compte les 6 heures inertes, pendant lesquelles on doit se remettre de l’opération, apprendre à changer une couche, donner un biberon, faire faire un rot, etc.

La première journée de ‘formation’ s’achève par la visite du bloc opératoire multi-naissance qui peut accueillir jusqu’à 4 bébés (soudainement, on fait petits joueurs avec nos jumeaux) et la photo ridicule de chaque couple en tenue chirurgicale devant la table d’opération.

Bilan de cette journée : il faut ABSOLUMENT qu’on puisse négocier un séjour un peu plus long, au moins 24 heures de plus, histoire de rentrer chez nous un peu plus dégourdis.

J’ai également commencé mon conditionnement mental pour être suffisamment courageuse le jour J pour demander au personnel médical qu’il baisse le champ de séparation afin que j’assiste en direct live à l’arrivée de mes petits grumeaux : pas question que je sois la dernière à les voir (et si la nature est bien faite, mon ventre si encombrant aujourd’hui aura ce jour-là toute son utilité et me cachera les trucs les plus gores).

Publicités
 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s