3 Fiv, 2 grumeaux, 1 vie

Just another WordPress.com weblog

Mère indigne 8 septembre 2008

Filed under: Uncategorized — Lola @ 12:49

Après la théorie sur la naissance, place à la pratique sur les soins apportés au(X) nouveau(X) né(S) : chaque couple reçoit un poupon équipé d’un horrible bout de caoutchouc en guise de cordon ombilical et une couche.

Premier exercice, le bain ! Il faut des volontaires pour faire une démonstration devant l’assemblé. Soudainement j’ai l’impression d’être revenue 20 ans en arrière, quand je croyais encore que le fait de fixer intensément mes chaussures m’éviterait à coup sûr d’être interrogée. Mais là, contrairement à une classe de collégiens, il y avait des volontaires. Par contre, malgré le temps qui passent, les volontaires restent toujours les mêmes : s’ils ont levé la main, c’est qu’ils savent déjà tout faire ! Place donc au contraste saisissant entre les couples qui sont venus pour se rassurer sur leurs futures compétences de parents et les autres, une minorité, dont nous faisons partie. Et pendant que certains font les malins, d’autres apprennent, sous l’œil bienveillant de l’infirmière, à passer le bébé d’un bras à l’autre, d’une position à l’autre, etc. Par contre, notre poupon devait avoir une faiblesse dans l’épaule droite car au cours d’une manœuvre complexe de sortie de bain, son bras s’est malencontreusement détaché…

Couche, lavage du cordon, du nez, des yeux, emmaillotage, tout y passe jusqu’à la cruciale étape de l’allaitement. J’ai toujours dit que l’allaitement, ce n’était pas pour moi (et par conséquent pas pour mes enfants) en me gardant la possibilité de changer d’avis pendant la grossesse. Sauf que malgré la pression locale (95% des enfants sont allaités et 50% sont uniquement nourris au sein pendant leurs 6 premiers mois), je n’ai pas changé d’avis. Mais je me prête au jeu et apprends la position du ballon de rugby avec un certain amusement (et aussi pour prouver à l’homme que je n’ai aucun problème avec mon corps, c’est juste que je ne veux pas donner mes seins en pâture à deux grumeaux affamés). Tellement prise au jeu, j’aurais presque pu, une fois encore, retourner ma veste. Et c’est la que ma voisine de cours, dans un élan de générosité me prête son poupon pour que je puisse tester la même position avec 2 bébés ! Ce fut une révélation : je n’allaiterai pas ! Déjà la lecture que quelques articles sur l’allaitement de jumeaux avec leurs petits schémas m’avait troublée. Puis, afin de voir à quel point j’allais être une mauvaise mère, j’avais poussé le vice jusqu’à aller visiter le site de la leche league et même trouvé des photos de mères épanouies allaitant leurs deux marmots en même temps. Déjà face à ces images, ma culpabilité s’évanouissait déjà. Mais quand j’ai eu mes deux ballons-de-rugby-poupons aux seins, j’ai définitivement oublié tout sentiment culpabilisant : mes enfants seront nourris au lait maternisé, ils se feront leur immunité tout seul, au hasard de la vie et tant pis s’ils n’ont pas les 3 points de QI supplémentaires que certaines études farfelues attribuent aux enfants allaités. Et puis pour être une bonne mère indigne, il faut prendre les bonnes décisions dès le début!

Publicités
 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s