3 Fiv, 2 grumeaux, 1 vie

Just another WordPress.com weblog

Ma quarantaine 17 novembre 2008

Filed under: Uncategorized — Lola @ 1:11

près les 72 heures passées à la clinique (et encore, parce que j’avais les grumeaux, le tarif pour un seul bébé, c’est 48h), j’ai eu droit aux instructions de mise en quarantaine.

Les suites de césarienne c’est donc 40 jours :

Sans galipette. En même temps, avec mon ventre tout mou, la cicatrice et le manque de sommeil, j’aurais plutôt la libido en berne.

Sans porter de poids. Là, c’est un peu plus compliqué car ne pas pouvoir se baisser pour récupérer un objet par terre, c’est handicapant. Surtout quand l’objet est un bébé. Attention, j’ai pas dit que je faisais tomber mes bébés par terre, c’est juste que si quelqu’un les met dans leur transat, je ne peux pas les récupérer. Sauf si le transat est au pied du canapé où là, en plusieurs étapes, j’arrive à me baisser, choper la petite chose hurlante et me redresser avec elle.

Sans cuisiner. Il paraît que la chaleur, ce n’est pas terrible pour la cicatrisation. Et bizarrement, j’ai plein d’envie de cuisine en ce moment. Sûrement une histoire de compensation, de trouver le plaisir là où on peut, quelque chose comme ça. Mais pour cela il faut du temps et de l’énergie alors je bave devant mon écran en visitant des blogs cuisine, j’accumule les recettes pour ‘plus tard’ (dans une autre vie ?) et je mange ce que je peux quand je peux.

Sans sport. Et surtout pas d’abdominaux. Aucun problème : je n’ai pas le temps et si je l’avais, je choisirais l’option sieste réparatrice plutôt que la séance transpiration.

De pertes de sang. Là, surprise. Personne ne m’avait prévenue. Innocemment, j’imaginais qu’on accouchait, qu’on saignait un peu (quand même, je ne suis pas complètement blonde) puis qu’on attendait tranquillement le fameux retour de couche. Pas du tout, les saignements ne s’arrêtent pas. Pire, ils jouent à cache-chache. Un jour on est là, pas le lendemain, bref tu ne sais plus sur quel pied danser et tu te trimballes toujours avec des protections.

J’en suis au 25ème jour de ma quarantaine. D’ici deux semaines, j’ai bon espoir de reprendre une vie plus active et autonome. Le problème, c’est que si mes nuits restent aussi actives qu’aujourd’hui, restera le problème de l’énergie et du manque de sommeil. Et pour ça, les grumeaux ne m’ont pas encore donné de délai.

Publicités
 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s