3 Fiv, 2 grumeaux, 1 vie

Just another WordPress.com weblog

Flying baby 30 juin 2009

Filed under: Uncategorized — Lola @ 4:54

Les grumeaux ont 8 mois et ils ont déjà connu 7 atterrissages/décollages. On ne peut pas vraiment parler de voyageurs de l’extrême mais juste d’un peu d’expérience pour eux. Et surtout pour nous. Parce que voyager avec des enfants, ce n’est jamais simple, mais prendre l’avion avec des jumeaux, c’est presque l’aventure.

Déjà, on t’a expliqué que pour ne pas détruire les oreilles de ton enfant, il faut lui donner à boire lors du décollage et de l’atterrissage. Sauf que mes fils ont rarement soif pile poil à ce moment-là. Et va forcer un enfant qui n’a pas soif à boire. La première fois, tu paniques. La seconde, tu lui files la sucette, le résultat est le même. La troisième fois, tu le laisses dormir et tu te contentes de faire bouger sa mâchoire inférieure. Ensuite, tu réalises que si ton enfant ne pleure pas, c’est juste parce qu’il va bien. Peut-être qu’il a compris tout seul qu’en déglutissant, il supprimait la légère gêne qu’il ressentait dans ses petites oreilles.

La première fois que tu prends l’avion avec ton bébé, tu prévois un paquet complet de couches. Avec un peu d’expérience, tu lui colles une couche spéciale 12 heures et tu prévois juste le change nécessaire en cas d’odeur forte et incommodante.

Lors des premiers vols avec bébé, tu emportes les biberons plein d’eau et les doses de lait dans la petite boite à doses. Et puis tu tombes sur un policier trop zélé qui t’oblige à gouter devant lui l’eau que tu as consciencieusement dosée. Alors tu as le choix : soit passée pour un terroriste sournois qui planquerait des liquides hautement explosifs dans des biberons, soit passée pour une mauvaise mère auprès des hôtesses de l’air. Comme très vite, tu réalises que n’importe quelle eau minérale fait l’affaire et qu’il est inutile d’être précis au millilitre pour un biberon, tu optes pour la mauvaise réputation aérienne.

Dernière leçon, la tenue. Pour les bébés, le plus simple possible. De toute façon, à cet âge-là, on ne mise pas tout sur le look. Plus compliqué, pour la maman. En effet, il faut trouver un bon compromis entre confort, féminité et cache-tache. Parce que bien entendu, le bébé voyageur se fera une joie de renverser ton verre de jus de pêche sur toi. Et crois-moi, il est difficile de traverser discrètement tout un avion avec la culotte plein de nectar de pêche. Heureusement, la robe multicolore à fleurs permet de cacher bien des choses.

Malgré cela, je suis certaine que le prochain voyage sera plein de surprises.

Publicités
 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s