3 Fiv, 2 grumeaux, 1 vie

Just another WordPress.com weblog

Coupe de la lune 7 août 2009

Filed under: Uncategorized — Lola @ 4:49

Ça ressemble au titre d’une aventure d’Harry Potter mais c’est bien moins féérique. Je l’ai découverte récemment au hasard d’une errance webistique : la mooncup. Ou plus généralement la coupe menstruelle. Présentée comme l’alternative écologique aux tampons et autres serviettes absorbante, c’est un réceptacle en silicone qu’on introduit dans le vagin pour récupérer les flux menstruels.

Alors si on lit l’avis des utilisatrices, c’est tout simplement génial. A condition d’arriver à bien le mettre en place, et là ça n’a pas l’air d’être simple. Soit. Personnellement, ça fait partie des choses que je suis pratiquement certaine de ne jamais essayer dans ma vie. Peut-être ne suis-je pas suffisamment à l’aise avec mon corps, mais déjà le tampon sans applicateur, je ne suis pas fan. Alors, l’idée de devoir retirer avec mes doigts de l’intérieur de mon corps un récipient (certes petit) rempli de quelques millilitres de fluides menstruels, beurk. Quand à la mise en place, je n’y pense même pas.

Le pire, c’est qu’on vous explique qu’il faut toujours avoir sur soit une bouteille d’eau en cas d’absence d’eau dans les toilettes. Ben oui, ta coupe, tu la vides, tu la rinces, et hop c’est reparti. Et là, la question de l’hygiène du truc me turlupine un brin. Certes, les toilettes sans lavabo, c’est assez rare de nos jours. Mais j’aurais eu tendance à me laver les mais avant d’aller récupérer la fameuse cup. Et se laver les mains seule, avec une petite bouteille d’eau, ça demande déjà un peu d’entrainement. Mais surtout, j’imagine une femme seule dans des toilettes sans lavabo (et donc forcément, limite propre), en train de faire sa petite vaisselle au dessus de la cuvette. D’accord, cette situation est extrême. Prenons l’exemple moins extrême de la piscine, situation où l’utilisation de la coupe menstruelle est recommandée. Là ce n’est pas l’eau qui manque. Mais le lavabo est devant les toilettes pas dedans. Alors là, entre deux personnes qui se lavent tranquillement les mains, tu vas rincer ton machin d’un air détaché.

Moi je dis ça, mais ça semble un business bien lancé. Plusieurs marques se font concurrence et le marketing est un marche : taille, couleur, matière : il y en a pour tous les goûts. Ou presque.

Ce n’est pas avec ça que je vais faire mes premiers pas d’éco-citoyenne. Par contre, mon corps a une démarche de réduction des déchets : avec des cycles d’environ 35 jours, c’est pratiquement 3 cycles de moins par an, ce qui est non négligeable à l’échelle d’une vie.

Publicités
 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s