3 Fiv, 2 grumeaux, 1 vie

Just another WordPress.com weblog

Une taille de trop 17 août 2010

Filed under: C compliqué — Lola @ 10:02

Ma mère est là. Ça fait 5 jours qu’elle est arrivée chez nous et doit rester encore une semaine. Elle est venue voir ses petits-fils et accessoirement sa fille. 8 mois qu’on ne s’était pas vu car qui dit reprise du boulot dit pas de vacances, et pas de vacances, pas de retour en France.

Elle est arrivée chargée de vêtements et chaussures pour les grumeaux (je crois qu’ils peuvent tenir jusqu’au lycée), quelques affaires encombrantes pour l’homme et deux ou trois choses que je lui avais demandé de m’acheter.

Comme je suis une fille organisée, en tout cas en ce qui concerne le shopping à distance et par procuration, j’avais indiqué le magasin et la taille. En précisant bien que je parlais de la taille française. Et comme souvent, elle a acheté une taille au-dessus. C’est systématique, à chaque fois qu’elle m’achète des vêtements, ils sont trop grands. Comment ne pas être perturbée quand on réalise que sa propre mère nous voit plus grosse qu’on est ? D’autant plus que la mère est question est loin d’être une liane, ce serait plutôt un baobab.

J’ai longtemps souffert d’avoir une mère un peu ronde, puis franchement en surpoids, puis s’habillant en 48. A l’adolescence, on assume plus facilement une mère Claudia Schiffer que Maïté… En murissant, j’ai compris que ma mère n’était pas moi mais je n’ai vraiment été rassurée qu’en retrouvant mon poids de croisière après la grossesse. Ce n’était pas une fatalité génétique, ou alors la génétique avait décidé de m’épargner ce mauvais coup.

Reste le problème des vêtements trop grands. Et de l’interdiction qui m’est faite de parler de mes problèmes de poids ou plutôt de silhouette (une fermeté perdue que j’ai du mal à retrouver).

S’il n’y avait que moi, ce serait presque facile. Mais il y a aussi mes enfants à qui elle est prête à proposer des biscuits à la fin de chaque repas, qu’elle pousse à finir leurs assiettes. Alors là aussi, je lutte. J’explique les choix que nous avons faits, les travers que je ne veux pas créer chez mes enfants. Travers qu’elle a parfois insidieusement, et bien involontairement, créés chez ses enfants.

Ma mère est là pour une semaine encore…

Publicités
 

5 Responses to “Une taille de trop”

  1. Maman Crotte Says:

    Ouch !
    Tes premiers mots ont été, pour moi, un coup d’poignard dans l’bide !
    J’me suis presque vu à la place de ta maman…
    😦
    Sauf que par chez moi, pour éviter que mes enfants connaissent ou vivent ma souffrance, je fais tout ce qu’il m’est possible de faire avec mes moyens, pour qu’ils n’aient pas les mêmes problèmes que moi. Des repas équilibrés, les cochonneries alimentaires proscrites de la maison, … J’ai même été jusqu’à convaincre mon grand que le coca avait mauvais goût, que les bonbons se transformaient en crotte de nez dans son ventre …
    Un extrême pas forcément bon et sain, je le reconnais.
    Mais qui ne fait que correspondre à ce que tu écris : la peur qu’ils/elle voient leur mère comme un cachalot et ait honte d’elle.
    Ne sois pas trop dur avec ta maman.
    Bises, et profites en bien !

  2. Jen Says:

    Nous aussi on fait attention. Petite le poids était une obsession à ma maison, jusqu’à mon adolescence. Le moindre kilo pris était une catastrophe pour tout le monde. J’ai eu des crises d’anorexie. C’est peut-être aussi pour ça que jusqu’à 27 ans je n’ai pesé que 42kg! Je n’ai toujours pas une relation saine avec la nourriture et je pense que je ne l’aurai jamais, mais j’essaie d’apprendre à ma fille à bien manger!

  3. Sophie Says:

    Je decouvre ton blog ( je ne sais plus trop comment j’y suis arrivée d’ailleurs:)) et je viens de rattraper mon retard en devorant tes billets sur plusieurs mois.
    Il y a plein de choses que j’aurais pu ecrire aussi (mais tu le fais mieux que moi!)…

    Le regard des autres est un fardeau dont il est difficile de se débarasser, et confronter ses méthodes éducatives à celles de ses parents est un choix parfois douloureux…mais comme toi, je pense qu’il faut tenir bon…pour l’interet ultime de nos petits:)

    Bises, a bientot!

  4. Lola Says:

    @ Maman Crotte > Le coup des bonbons en crottes de nez, il fallait oser. En te lisant, je me rends compte que je n’envisage pas sa souffrance à elle. Et si c’était cela qui la poussait à m’acheter des vêtements trop grands ?

    @ Jen > Trouver le juste équilibre et le transmettre, partie difficile du job de mère. Peut-être plus encore dans une relation mère-fille…

    @ Sophie > Bienvenue et merci pour ce premier commentaire. Tenir bon, sans aucun doute, mais comment ne pas bâtir l’éducation de nos enfants en rapport à celle que nous avons reçue. En bien comme en mal.

  5. aurelie Says:

    Je découvre ton blog ce soir et comme maman crotte j’ai eu un gros coup de chaud en te lisant,que tu as souffert d’avoir eu une maman ronde.
    Je suis une maman ronde,ma fille a 1 an donc c’est trop tôt pour qu’elle se rende compte mais il n’y a pas un jour sans que je me questionne sur ça.Comment va t-elle le vivre,va t-elle me dire des choses « méchantes » qui me feront tellement de mal (ces mots m’atteindront forcément plus que n’importe qui d’autre),etc?
    Mais comment faire pour être une maman qui rentre dans un moule quand la nature lui refuse?Il ne fait pas bon être gros en ce siècle,c’est un fait mais c’est dur.


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s