3 Fiv, 2 grumeaux, 1 vie

Just another WordPress.com weblog

Les deux terrible two 11 mars 2011

Filed under: C compliqué,C les grumeaux — Lola @ 3:19
Tags: , , ,

Mes fils sont insupportables. 28 mois et la nette impression qu’on a foiré quelque chose. Beaucoup de choses peut-être. Je voulais que mes enfants soient heureux et épanouis. Peut-être parce qu’il aura fallu un long et difficile parcours pour les avoir, mon principal objectif était le bonheur de mes enfants. Je ne disposais pas de toutes les informations, j’ignorais que le bonheur des enfants pouvait empiéter sur celui des parents. Je n’avais pas pris toute la mesure de l’énergie et de l’expression de joie de vivre dont sont capables des petits êtres d’à peine deux ans.

Mes enfants sont super épanouis, très heureux et passent leurs journées à se marrer. Sauf qu’à ce rythme là, nous allons craquer. Ils nous épuisent. Il est devenu urgent de rééquilibrer la balance familiale pour retrouver un équilibre acceptable pour chacun.

Après avoir envisagé l’achat d’un martinet (trop violent), l’envoi des enfants dans un pensionnat en Suisse, ou en Afghanistan le pensionnat (peut-être risqué), nous devons regarder la vérité en face : il faut agir !

Mais comment ? Tolérance zéro ? Ils ne vont rien comprendre. En expliquant ? Pas vraiment efficace jusqu’à maintenant. La fessée ? Pas envie. Il nous reste la fermeté et les punitions. Mais quelles punitions pour des canailles de moins d’un mètre de haut ?

Les grumeaux ne le savent pas encore, mais demain va commencer une autre partie de leur vie, la partie gentil garçon qui va durer pour tout le reste de leur vie.

Bien entendu, j’accepte toute suggestion de punition et autre sévices corporels permettant de remettre les bambins dans le droit chemin.

Publicités
 

6 Responses to “Les deux terrible two”

  1. laeteesse Says:

    bonjour,
    je suis maman de deux garçons comme toi et je suis passée par les mêmes difficultés, mon premier a fait les frais de cette « éducation » banalement utilisée ayant recours à des punitions et surtout ne jamais rien céder, maman et papa devant toujours avoir le dernier mot sinon il allait devenir odieux, gaté, etc… Quelle erreur! Je me suis beaucoup remise en cause et mes parents m’ont aussi aidée en me conseillant d’arreter de crier (pour le papa) et de rentrer sans arret en conflit avec mon fils pour « avoir le dernier mot ». Résultat je pratique l’éducation positive, tu peux te renseigner sur internet, c’est une mine d’or, le but étant avant tout de donner confiance à ton enfant et de répondre à ses besoins de manière adéquate (etre entendu, écouté, respecté). Bref je suis fiere aujourd’hui de voir mes deux garçons obéissants naturellement et surtout ils ne sont jamais punis et encore moins fessés (y compris tape sur la main) et sont bien dans leur peau… Voilà j’espere que tu t’orienteras vers des lectures et surtout n’écoute pas ceux qui te diront que les punitions sont constructives, quand tu punis c’est déjà trop tard et cela ne sers à rien. C’est en amont qu’il faut agir… Amicalement

    • Lola Says:

      C’était l’idée de départ mais pour l’instant les résultats ne sont pas là.
      J’ai peut-être loupé quelques chapitres…

  2. Loreal Says:

    Rosalie-jolie est une vraie tête de pioche, je l’adore autant qu’elle m »épuise, et j’ai beau avoir 4 enfants crois-moi c’est avec la petite dernière que j’ai le plus appris !
    Je pensais n’avoir plus rien à apprendre des magazines spécialisés, et j’ai pourtant trouvé l’an dernier dans Parents un article qui m’a fait beaucoup de bien et m’a aidée à trouver quelques pistes. Je l’ai gardé, je peux te le scanner si tu veux ?

  3. lilu Says:

    en mettant des limites.

    C’est à dire imposer des limites (ex: sortir les jouets OK mais avant de sortir, on range) preparer le terrain, limiter (justement) vos espaces.
    Ca ils ont le droit (le canapé) la chambre de papa et maman c’est non. par ex, hein 😉

    et si ils n’obéissent pas sévir gniark hahahaha 😉 😉

    Chez nous, c’est l’escalier, elles sont assises sur la marche et ne peuvent se lever que quand on les autorise (levée de la punition) bon faut pas les oublier, l’avantage de l’escalier c’est qu’on le prend au moins pour aller se coucher donc.. 😉 mais je m’égare!

    Elles ont droit à 3 fois à la 3e, c’est escalier.

    le plus dur c’est tenir, tenir face aux pleurs et aux cris, tenir aussi même si on se trouve trop dur. C’est le fait de rester cohérent qui fait que les enfants obéissent au final.

    Apres tout dépend des « bétises »….

    Et puis même si on croit que cela ne sert à rien, toujours expliquer, ils pigent ces microbes!!!

    PS: félicitations pour le 3e, je suis jalouse mais contente aussi que la nature soit généreuse (si elle pouvait l’être avec moi…) parfois quand elle a été une vraie s**** avant ;-),


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s