3 Fiv, 2 grumeaux, 1 vie

Just another WordPress.com weblog

Life is what happens when you’re busy making other plans 17 mai 2011

Filed under: C du grand n'importe quoi,C magique — Lola @ 1:06

J’ai toujours cru que si nous décidions d’avoir un autre enfant, on le programmerait. On irait voir Gygy Faiseur de Miracles, on aurait le temps de se préparer, qu’on choisirait le moment, etc.

Notre infertilité faisait partie du programme, les 4 fantastiques n’attendaient que nous.

Nous ne savions pas si nous voulions un enfant de plus ou pas mais nous n’avons jamais écarté cette idée non plus. Et avec notre historique peu fertile, nous jugions bien inutile toute contraception. Si conception spontanée il y avait, on serait très heureux. Sans vraiment croire à cette éventualité.

Alors quand j’ai découvert qu’un Highlander avait réussi à se hisser jusqu’à l’ovocyte mensuel et qu’ensemble ils avaient réussi à fusionner, que, comme l’alignement des planètes devait être favorable, l’embryon de choc et mon utérus avaient débuté avec succès leur dialogue chimique, je n’y ai pas cru. Je ne l’attendais plus, nous ne pensions pas que ça puisse être possible.

Ce matin nous avons pu le voir et même l’entendre. A ce stade de la grossesse, tout est normal mais le chemin est encore long. Heureusement, Dra J a trouvé les mots pour évacuer une partie de mes angoisses : la grande majorité des altérations génétiques viennent de la mère. Malgré le diagnostique OATS, ce serait vraiment pas de chance que the winner fasse partie des tordus. Nous attendrons tout de même l’échographie de clarté nucale pour nous réjouir et annoncer l’arrivée de Number3.

Par contre, qu’on ne vienne pas me dire qu’il suffisait peut-être d’attendre, que le passage par la FIV n’était pas obligatoire, que ni les médecins ni nous n’avons été suffisamment patients. Parce qu’une grossesse spontanée en 28 mois, ce n’est pas ce qu’on appelle de l’efficacité. Sans parler des 3 ans qui ont précédé l’arrivée des grumeaux ni les 2 échecs FIV. Si j’ai la chance depuis 2 ans et demi de voir mes fils grandir, c’est grâce à une équipe médicale formidable qui a su créer et accompagner un miracle. Que si aujourd’hui mon corps a su accueillir cet embryon c’est probablement qu’il avait gardé la mémoire de cette première grossesse, qu’il a su réagir.

Nous voilà au début d’un chemin que nous ne pensions jamais emprunter, mais sur lequel il est si bon d’être emporté.

Publicités
 

17 Responses to “Life is what happens when you’re busy making other plans”

  1. BleudOrage Says:

    Félicitations et je trouve ton discours sur l’infertilité et la PMA admirable, j’espère pouvoir en dire autant un jour !

  2. Loreal Says:

    Je me disais ce matin en pensant à toi « tiens, on est mardi » 🙂
    Je suis heureuse que tout se passe bien, affaire à suivre 😉

  3. Ingrid Says:

    J’aurais aimé vivre ça.

    Mais moi le pire c’est que je crois que ça marche maintenant que je suis sûre de ne plus en vouloir !

    Profite de cette grossesse, qu’elle t’apporte un beau bébé en pleine forme !

  4. PlumeQuiEnfante Says:

    Suis pas trop d’accord avec ton doc.
    Les 30% de FC en début de grossesse sont dues aux anomalies chromosomiques elles-mêmes dues aux accidents de fécondation. Rien à voir avec la mère…
    Enfin, 30% c’est beaucoup mais il y a l’autre pendant des stats : 70% que tout tienne 😉
    Biz

  5. Miss zen Says:

    Je crois que une FIV qui réussit peut débloquer certaines, redonner une mémoire au corps, ou peut être mieux le programmer a la maternité, le booster. Mais c’est merveilleux, ce qui vous arrive !

  6. Lily Says:

    Ouahou ! C’est top ! Ca donne envie de croire en la vie ce qui t’arrive… et je suis complètement d’ac avec toi sur ton analyse ! bizzz

  7. bergamote Says:

    Ahhhhhhhhhhhhhh!!!!!!!!!!!!!!! C’est pas possible !!!! Je suis trop heureuse pour toi…. J’avais lu le post sur la petite robe cacharel, mais mon esprit lourdeau est tombé complètement à côté de cette belle métaphore !!!
    Je suis super heureuse pour toi et je partage ton analyse sur les futurs commentaires qui vont certainement pas tarder à fleurir : 28 mois d’attente, c’est pas ce qu’on appelle une bonne fertilité !!!
    En tous les cas, félicitations !!!!!!!!!!!!!!

    • Lola Says:

      En même temps, quand on connaît notre histoire, ça ne devait pas être la première idée qui vienne celle du grossesse spontanée. Ne remet pas en cause ton esprit.

  8. sandrine Says:

    Je souscris à tout ce que tu as écrit, Lola 🙂
    Tu as suffisamment attendu avant de pouvoir serrer les grumeaux dans tes bras, personne n’ a de leçon à te donner. La pma c’est formidable, et ce qui t’arrive là l’est tout autant… quand les premiers examens t’auront rassurée sur le « matos » génétique du zozos fécondeur et de la planete maman fécondée, alors, ce sera reparti pour la joie 🙂 je t’embrasse.

    • Lola Says:

      Encore un mois (enfin 28 jours – un symbole?) pour être parfaitement rassurée. Dis, tu connais un moyen d’accélérer le temps ?


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s