3 Fiv, 2 grumeaux, 1 vie

Just another WordPress.com weblog

Mère et fille 18 octobre 2011

Filed under: C compliqué,C ma vie rien qu'à moi — Lola @ 2:47

Je vais avoir une fille. Et si je me délecte seule à penser « ma » fille, si je me réjouis de cette chance, après avoir eu deux garçons, d’attendre une fille, l’idée même de devenir la mère d’une fille m’angoisse.

Je n’ai aucun doute sur le fait de l’aimer, sur l’instinct de protection (surprotection ?) qui se mettra en place autour d’elle. Je sais déjà que je l’aimerai, différemment de ses frères mais pas moins. Différemment car oui, j’aime mes fils différemment l’un de l’autre. Leurs spécificités, leurs caractères uniques font qu’il est impossible de les aimer pareil. Ce n’est pas au même moment que je vais les trouver si attendrissants, que je vais m’émerveiller devant eux. Mais quand chaque soir je remonte leurs couvertures sur leurs si petites épaules avant d’aller me coucher, c’est la même certitude qui m’envahit, la même plénitude. Différemment mais autant.

Une fille, ça me paraît plus compliqué, plus risqué. Les dangers, les faux-pas, les pièges me semblent bien plus nombreux. Peut-être parce que je ne veux pas lui donner la mère que j’ai eu, qui pourtant n’était certainement pas le pire modèle possible mais qui est bien éloigné du modèle que j’aurais voulu avoir.

Peut-être que je serai jalouse de voir les yeux de mon homme s’illuminer pour une autre ?

Et comment vais-je gérer les rondeurs que je trouve si attendrissantes sur mes fils sur ce mini corps au féminin ? D’autant plus qu’avec ce souci de diabète, le mot régime s’est invité bien trop tôt dans notre relation.

Je suis devenu mère il y a 3 ans et aujourd’hui, je dois me préparer à devenir la maman d’une fille. Saurai-je bien le faire ?

Publicités
 

10 Responses to “Mère et fille”

  1. Loreal Says:

    Ce sont eux qui nous apprennent tu sais bien. Ta fille saura te montrer le chemin, et vous grandirez ensemble 🙂

  2. Le Chat Says:

    Arf je ne te cache pas que je suis toujours en pleine crise de jalousie quand j’entends Arthur Miller être de bonne humeur le matin avec ses filles, rigoler, blaguer alors qu’avec moi il ne fait pas tous ces efforts-là 😉
    Tu sais quoi ? je ne doute pas un seul instant que tu sauras être à la hauteur….

  3. charlotte Says:

    j’ai eu une fille, puis un fils. mon amour pour eux est différent, mais étrangement, j’ai su faire tomber mes peurs peu à peu en la voyant grandir. puis, quand le petit frère est arrivé, les choses ce sont consolidées. et comme le dit si bien Loreal, on grandi avec eux et on apprend autant d’eux qu’eux de nous. et en ayant eu une mère dont on ne veut pas reproduire le modèle, on est plus forte! crois -moi, et crois le Chat!

  4. Maman Crotte Says:

    Bien sur que tu le seras 😉
    Et tu sera la plus merveilleuse des Mamans D’Fille 😉

    • Lola Says:

      Tu n’as pas eu cette appréhension avec Charlotte ? La relation est-elle différente de celle que tu as avec chacun de ses frères ?

  5. Ingrid Says:

    Ton billet me fait penser à mon envie d’éclater en sanglots le jour où Monsieur, pour me soulager, a voulu aller promener sa fille, ma fille, qui avait alors 8 jours… Je ne sais pas si j’étais jalouse d’elle ou de lui, mais c’était particulièrement violent !
    Les premiers regards, le premier « ma chérie » te perturberont probablement comme moi, mais tu t’y feras très vite.
    Et oui, tu seras une très bonne mère !


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s