3 Fiv, 2 grumeaux, 1 vie

Just another WordPress.com weblog

Le jour où mon cœur s’est arrêté. 21 octobre 2013

Filed under: c pas la pêche — Lola @ 4:18

Un dimanche ensoleillé, le premier de l’année à l’heure d’été, une fin d’après-midi trottinettes et galipettes pour les grumeaux et number 3.
Une petite pause repas (si le dimanche en fin d’après-midi la crêpe au caramel est considérée comme un repas équilibré pour les moins de 15 ans) et c’est reparti pour un ultime tour de patinette. Gemelar1 et son père partent en éclaireurs pendant que Gemelar2 termine le léchage méthodique de l’emballage de la crêpe. Mains essuies, papier jeté, Gemelar2, number3 et moi allons rejoindre l’autre partie de la famille.
A environ 10 mètres de l’homme, je lâche la main de mon fils et, cette libération ayant due entrainer une réaction sur la main opposée, number3 en profite pour s’éloigner aussi vite que ses petites jambes dodues de bébé de 22 mois lui permettent (si, à 22 mois, on est toujours un bébé). Je cours rattraper ma mini-usain bolt et je rejoins l’homme qui se demande bien ce que j’ai fait de l’autre enfant. Quoi, il ne t’a pas rejoint ?
Analyse rapide de l’environnement, Gemelar2 n’est pas là. L’homme part en courant dans une direction aléatoire. Je pars dans une autre, fais demi-tour, pars à l’opposé de l’homme. Nos chemins se croisent mais l’enfant est toujours manquant. Nous repartons, chacun dans une direction. Aucune logique. La peur. L’impression de vivre cette horrible scène de film où des pauvres parents réalisent la disparition de leur enfant. Impossible. Pas à moi. Je suis incapable de crier son prénom. Le parc est absolument bondé. Des enfants partout mais pas le mien.
Je tourne sur moi-même incapable de me décider sur la direction à prendre. Un couple vient vers moi, me demande si j’ai perdu quelqu’un. Oui mon fils. Et l’angoisse : comment est-il habillé ? Si je sais, il a un T-shirt bleu marine avec Spider Man. (Note pour plus tard : acheter des T-shirts oranges) Finalement, j’arrive à repartir.
Nouvelle pause, plein d’enfants, pas de gemelar2 en vue. Une autre famille me propose de l’aide. Je repars. J’ai envie de vomir. Ça ne peut pas m’arriver. Il y a forcément un tordu qui rode autour de cette place un dimanche ensoleillé. Pourvu que son chemin n’est pas croisé celui de mon fils.
J’ai peur. Et j’entends qu’on m’appelle. Je vois mon fils en larmes, dans les bras de son père. Une famille l’a vu, perdu. Et ils l’ont rendu sans problème à mon homme car c’est son portrait craché.
Je récupère mon fils. Une larme coule sur ma joue.
J’ai perdu mon fils et je viens de vivre 5 minutes de cauchemar.
Prévenir les personnes qui cherchaient avec moi. Les remercier. Ne pas sombrer devant les enfants. Rester droits devant les amis qui ont gardé les 2 autres pendant que nous cherchions l’élément manquant. Rentrer. Se souvenir qu’un enfant de 5 ans, aussi grand soit-il, même s’il touche presque le ciel, ça reste un enfant qui part en courant sans trop savoir où il va.
Je n’ai pas encore acheté de vêtements oranges mais j’y pense sérieusement.

Publicités
 

2 Responses to “Le jour où mon cœur s’est arrêté.”

  1. Le Chat Says:

    J’imagine très bien ce sentiment. Pour l’avoir vécu, ne serait-ce que quelques secondes… une fois margaux au parc… une grande s’occupait d’elle près de la fontaine d’eau…
    c’est pour ça que j’ai tjs du mal à taper la convers aux mamans au parc, je préfère surveiller mes filles… et je déteste quand on me parle longtemps dans la rue et que je dois les surveiller…
    Oui ça fait un peu sauvage quand je raconte ça… mais ce sentiment de perte, d’absurdité, de folie est bien trop terrible à mon sens…

  2. Mamanlit Says:

    Je viens de vivre la même expérience vendredi soir au milieu d’un vernissage…des enfants de partout et des grands adultes qui me bouche la vue…l’enfer durant un laps de temps qui m’a paru très long alors qu’il n’a duré que quelques minutes…la folie des battements de mon coeur, l’angoisse qui m’étreint…


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s